N° d'édition 2058

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    Théo [Hannon]
  • Lieu de rédaction
    s.l.
  • Date
    [1876]/00/00 [+]
    Les "petits sonnets" d'Hannon évoqués par Rops et publiés chez Callewaert sont probablement Les vingt-quatre coups de sonnet parut en 1876.


Texte

[1r° : 1]

En steeple chase !!

Mon Cher Théo

Je reviens de Trouville & j’y retourne.

Je t’envoie un croquis de « ... la fleur des sables blancs »

– Merci de ton volume & merci de ton article. – seulement « Primeur » était un peu trop élogieux ! mettons beaucoup, et n’en parlons plus. Je ne t’en suis pas moins reconnaissant. Ton petit volume est gentil, – bien imprimé – Papier vergé un peu vert je le préfèrais crêmeux comme les deux feuilles de garde. Culs de lampe un peu trop lourds parfois, il y en a qui sont justes. Somme toute il n’y a que la maison Callewaert qui soit capable d’imprimer cela en Belgique. Je t’aurais répondu plus tôt mais je viens seulement de trouver tout cela ici. Comme je ne savais « o[ù] porter mes pas » dirait Alvin, j’avais dit à ma concierge de garder tout ce qu’on m’enverrait sans tâcher de me le faire parvenir & je suis parti suivant le vol des grues.

– Sais-tu que tous ces petits sonnets font déjà un joli carillon & ont vraiment bon air ? Continue, c’est toujours amusant d’avoir un bec de plume à son porte crayon.

Autre chose, & dresse tes ouïes :

Cadart veut bien non seulement prendre

[1v° : 2]

ta planche, mais encore la payer cent frs si elle est bonne. – Il faut la faire bonne. Si tu veux nous pouvons la faire mordre ensemble. Viens à Anseremme avec ton cuivre nous arrangerons cela en un jour. J’y serai après Trouville. – Choisis un sujet important.

Ah Trouville ! Cher ami, quel rêve de Soleil ! La plus belle mer & les plus jolies filles du monde, l’une portant les autres & le canot du bon peintre Fély étendant à l’horizon sa voile blanche – comme l’aîle d’un goëland. Mon Center-boat s’appelle – Mormon – en jolies lettres d’or sur chêne, & mon skiff : mort subite. Il va falloir quitter tout cela. Je rapport[e ?] des mannes de croquis & quelques études bizarres que tu verras. – Partir toujours partir ! J’ai fait le rêve de Jacob : une échelle avec un ange à chaque échelon pour vous aider à escalader l’azur, & il faut retomber sur la terre ! – Humilis terra !

À bientôt Mon Cher Théo, ma jeune amitié te serre la main & elle est deja forte pour son âge. Rappelle moi au bon souvenir de Madame Hannon

Félÿ Rops

Cette lettre Mon Cher Théo écrite il y a quinze jours n’a pas été mise à la poste – par la bêtise baveuse de mon nouveau domestique. – Je rereviens de Trouville & je pars pour Anseremme. J’y serai vendredi prochain

Viens faire cette planche la bas – J’aurai « mon bazar à morsure » ce sera l’affaire de deux jours et tu peux vivre loin de la Bricarderie si bon te semble –

Choisis un sujet où l’on puisse ajouter quelques personnages.

– La « fleur des Sables blancs » m’a donné un congé illimité

Je suis précipité du ciel comme Phaëton – non pas pour avoir mal mené mais pour m’être mal conduit !