Editienr 0003

  • Auteur
    Félicien Rops
  • Geadresseerde
    Rosa Venneman
  • Plaats van verzending
    s.l.
  • Datum
    1888/05/15


Tekst

[1r° : 1] Mademoiselle
Rosa Venneman
9. Rue
Alfred Stevens
Paris

[1v° : 2]

Ma Chère Amie,

La « belle Madame » qui a été votre gracieuse messagère a dû vous dire que je comptais aller demain mercredi 16. vers les quatre heures, ( – pas du matin, malheureusement ! – ) vous demander un gros pardon de toutes mes grossièretés. Je sais combien je suis un être incorrect & insupportable, mais il faut me pardonner, parce que je suis de bonne foi !

Tous mes compliments, votre tableau est très bon, & si nous ne vivions pas à une époque o[ù] cela nuit de faire de belle peinture, on vous récompenserait fortement. Mais voyez vous faire de bonne peinture, & être vertueuse c’est déplorable !

C’est parce que j’ai renoncé à la belle peinture & à la Vertu que je réussis un peu !

Quel exemple !

Je vous baise les mains, o[ù] vous voudrez, en attendant.

Votre ancêtre

Félicien Rops

Indextermen