N° d'édition 2923

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    Maurice [Hagemans]
  • Lieu de rédaction
    Paris, Passage Sainte Marie
  • Date
    1876/01/01


Texte

Mon cher Maurice

Voici la copie des deux lettres de Rops que je possède et qui m’ont été adressées trois mots pour figurer dans la « galerie Claquesol »

Mon cher Maurice

Comment tu passes l’hiver à Anseremme sans me le dire chevalier de l’Aube félon que tu es : Ah que je voudrais être auprès de vous tous au lieu de patauger dans la boue de Paris. Une boue qui sent le patchouli et la veloutine Fay ? (préparée au bismuth !) – Tu as une bonne saison et l’on peut travailler même sur les bords de Meuse en plein air. Ici les paysagistes sont presque tous en campagne, – une campagne au mois de janvier c’est rare ! Remets je te prie cette lettre à Adèle Boussingault, à Adèle seule parce qu’elle a avec ses frères et sœurs de discussions d’intérêt que cette lettre concerne. – Travaille bien mon cher Maurice, j’espère que l’été nous trouvera réunis tous chez la « Bonne Adèle » et nous tomberons quelques morceaux de nature, de concert. Le succès que tu as obtenu à l’Exposition te doit être un rude encouragement. Cela a été un vrai succès d’artiste. – Si Taelemans fils de Taelemans – Taelmansi filius est encore à Anseremme dit à ce crispé produit de la vieille Flandre de m’écrire ! Quant [illisible: indéchiffrable] ! qu’il n’oublie pas que l’[illisible: indéchiffrable] est en feu !! Amitiés et bons compliments de nouvel an à tous, que le vert Emeraude vous soit léger et puissions nous mener à bonne fin les « belles imaginations » comme disait Rabelais, qui nous dansent dans la cuvette ! Que MOMUS Bacchus et autres Dieux bombanciers, gaillards et paillards vous ayent en leurs sainte garde – en leur beni guardon ?, ce qui fait que Messire Satanas sera combyé ainsi qu’il est de haulte sagesse qu’il en soye !

Donc bons jours, fils et compagnons de Saint Luc (voir même les apprentis) [illisible: indéchiffrable] frais et tenez vous les tripes au libre, suivant le devis de votre bon maistre, point ne devez falloir de les remplir, à temps comme doivent être remplis tripes mignardisées et en bon estat. – Quant à ceux qui taillent imaiges d’après les antiques, que le feu StAntoine et la fièvre quarte et le mal St Jehan les fassent arder jusques et y compris leur chief qui a nom Slingeneyer en païs de Flandre. Ainsi ai-je dit

Félicien Rops

Tailleur d’imaiges.

Le premier jour du mois de janvier mil 876 en la rue du Bac StGermain au passage Saincte Marie à Paris près les demoiselles de la visitation.

Signature

Album Claquesol

Paris 75