N° d'édition 0849

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Armand] [Dandoy]
  • Lieu de rédaction
    Paris, 17 Rue Mosnier
  • Date
    1878/11/24


Texte

[1r° : 1]

Mon Cher Vieux

Je t’ai attendu au Café Américain l’autre soir jusqu’à 11 heures ½ précises. Je crois même qu’il était un peu minuit moins ¼. Comme tu restais le lendemain & que je te croyais parti tu aurais dû passer vers 9 heures chez moi ; – Au lieu de cela tu viens à deux heures ! – Quel drôle de bonhomme tu fais ! Jamais tu ne viens à un rendez vous donné : C’est le moyen de ne jamais se retrouver dans la vie. À Bruxelles tu ne m’as jamais prévenu de ton arrivée, sans cela je t’aurais attendu, & chaque fois que tu m’as dit que « tu repasserais », tu n’es pas repassé. D’où la parfaite inutilité de se rendre & de croire à tes rendez-vous. J’en enrage d’autant plus que je voulais te parler – ce que je ne voulais pas faire devant Poussin de la Vallée, – d’un travail très important à faire à Monaco. – Camille Blanc a vu tes planches de la province de Namur, en partie chez moi & en partie à l’Exposition & il trouvait cela « très bien ». Il s’agirait de faire une série de vues de Monaco, cela serait énormément payé, (comme tout ce que l’on paie à Monaco.) – Tu devais revenir à l’Exposition tu n’es pas revenu & je crois que tu as eu tort.

[1v° : 2]

Quand on expose, il faut revenir sur les lieux, soigner son exposition, intriguer, et on obtient un résultat, ou il ne faut pas faire les frais d’une Exposition si on ne veut pas en tirer quelque chose. J’ai vu les autres ici et je t’assure que les Belges récompensés se sont diablement remués. Il faut savoir sacrifier un œuf pour avoir un bœuf. –

J’avais encore à te dire une foule de choses, inutiles à dire ici, & que je te dirai quand nous serons ensemble à Bruxelles. – Je compte venir souvent en Belgique. J’ai des raisons gouvernementales pour agir de la sorte, puis je veux rester un peintre « Belge ».

À propos de peintre & de peinture, si tu m’avais envoyé huit jours ton tableau de Bruxelles, il eut été un des plus remarqués de l’Exposition ; tu t’obstines à ne point faire ce que je te dis, & tu as vraiment tort. Je lui ai fait d’ailleurs un succès. Comment as-tu trouvé ton tableau du ravin du colombier retour de Paris ? – N’a-t-il pas noirci ? – Habituellement les vernis appliqués immédiatement font noircir énormément & cela a dû arriver.

Dans quelques semaines je serai admirablement installé, dans un excellent atelier. Tu pourras donc m’envoyer tout ce que tu voudras & je te reexpédierai tes machines. Fais cela et tu t’en trouveras bien. Je t’enverrai mon adresse dès que je serai au travail.

J’ai appris le mariage de Maurice & de la petite Bricart, – je parle de Maurice Hagemans. – Tout arrive !! C’est un imbécile de plus dans la l’établissement de détention qui s’appelle « le mariage » ; – tous ceux qui n’y sont pas veulent y rentrer, & tous ceux qui y sont veulent en sortir dit Champfort. Enfin cela vaut encore mieux que de tomber comme

[1v° : 3]

Artan dans les pantoufles de vieilles drôlesses. – Quant à moi, je travaille, Mon Vieux, mon art se mûrit et il commence à me satisfaire, – pas trop, mais enfin je vois le moment o[ù] cela va devenir réellement : bien ce que je veux. Si tu savais comme je vois loin ! Personne ne fait l’art que je voudrais faire et vers lequel je tâche.

– Enfin, comme je te l’ai dit, si tu as l’occasion d’aller une fois chez Picard, tu verras la Tentation de St Antoine, je crois que c’est un pas en avant.

Écris. Je te préviendrai de mon arrivée en Belgique.

Je suis très ennuyé de ne point avoir le portrait de Paul. S’il passe par Namur empoigne le & photographie le de force.

À toi Mon Vieux Je t’embrasse

À bientôt

Amitiés à ta femme


Fély

Écris-moi & tiens moi au courant de ce qui se passe à Namur & à Bruxelles.

[1v° : 4]

Un photographe que tu connais Evely de Bruxelles ancien associé de Deron me fait pour l’instant des photogravures d’après mes dessins à la plume qui donnent déja un excellent résultat. S’il réussit tout à fait, il gagnera beaucoup d’argent. Ce qu’il fait est déja réellement très bien.

Termes d'index