N° d'édition 2865

  • Expéditeur
    Félicien Rops
  • Destinataire
    [Léon] Dommartin
  • Lieu de rédaction
    Nieuport, Hôtel de la mer
  • Date
    0000/00/00 [+]
    Cette lettre n'a pas encore fait l'objet de recherches permettant de proposer une datation.


Texte

[1r° : 1]

Mon Vieux Dom,

Auré & moi nous sommes allés à Hastière, bonne pension à 3 frs 50 par jour, on y est très bien mais impossible comme public, tout ce que tu peux rêver de plus horrible, une Ste Perine Bruxelloise.

Ici un coin de Paradis maresque. Comment brigand, tu as Nieuport & Middelkerk sous la main & tu n’y vas jamais ! Pourquoi ne viens-tu pas ici avec ta fille ou à Middelkerk lui flanquer un bain de sable d’air & de mer ? Anseremme c’est très bien mais, entre garçons ; & cela ne remplace pas ceci. Puis pour 4 frs 50 on en voit le bout tout tout compris, impossible de dépenser un centime de plus. Et des dunes qui sont de pures merveilles. Il y a un certain « basis Valérie » qui ressemble aux dunes des Long-Island en Danemarck à y élever des chevaux danois. Décidément Hannon a plus de nez que toi – moralement.

– Ce n’est pas pour t’attirer ici, malgré le plaisir que j’en aurais que je te dis cela, Mon Cher Dom, – « malgré le plaisir que j’en aurais !! » – mais ce coin m’épâte comme dirait Taelemans en ses parisienneries. Ma fille n’est plus reconnaissable, elle est bronzée comme une médaille romaine & je me suis dit que tu aurais peut être l’idée d’amener la tienne ici huit jours.

Ajoute qu’il y a au bain de fort jolies filles & quelques tétés sérieux venus de Bordeaux tout exprès.

À toi & à bientôt

Auré te fait bien des Compliments.

À toi

Fély

Dis moi o[ù] tu es, car depuis trois semaines je n’ai pas eu l’heur de te voir une seule fois.